Episode 2 avec William Goron (Saisons 1995 à 2008)

Bonjour William, peux-tu te présenter?
Bonjour, William Goron, j'ai 39 ans.
Je vis à Dijon depuis une dizaine d'années et je suis papa de Mael (6 ans) et Mia (2 ans).
Malgré la distance je garde toujours un œil attentif à l'actualité du basket rennais.
 
Quel a été ton parcours basket au RPA?
Je suis arrivé en dernière année benjamin à 11 ou 12 ans, année ou on remporte le championnat départemental et j'y suis resté jusqu'en 2008 lorsque j'ai quitté la Bretagne, année ou on accède à la Nationale 3.
Entre temps, j'ai eu la chance de participer au titre de champion de Bretagne en Minimes, champion d'Ille et Vilaine en Cadets, et des titres régionaux en seniors. J'ai quand même eu une coupure d'un an en seniors en allant jouer pour le CJF St Malo, année ou l'on remporte le championnat régional et la coupe de Bretagne en restant invaincus (chouette souvenir aussi)
william goron 1
William, meneur de jeu, lors du derby en PNM contre le CPB Rennes (saison 2007-2008)
 
De quelles équipes as-tu été capitaine?
Difficile de me rappeler de cet aspect là du terrain pour chaque année mais depuis minimes, je pense avoir été capitaine dans toutes les catégories. En tant que meneur de jeu déjà, nous sommes souvent le relai logique avec le coach sur le terrain. Ensuite, étant de nature plutôt à rassembler, j'avais cette casquette de capitaine assez fréquemment.
 
Quels sont tes meilleurs souvenirs en équipe seniors?
Y'en a des tonnes, sur et en dehors du terrain !
Mes toutes premières années en Seniors sont assez marquantes car j'ai eu la chance de commencer assez tôt avec un double surclassement et de connaitre la nationale 3. Les anciens étaient toujours là pour moi et ça m'a toujours inspiré dans la suite de ma carrière. Ma dernière année au Rennes PA restera également gravée, car je faisais les aller/retour entre la Bourgogne et la Bretagne pour finir la saison sur une montée et c'était la dernière saison avant la création de l'URB. Enfin, que ce soit en senior ou en équipe jeune, les stages de début de saison au Pouliguen avaient une saveur particulière  !
william 3
William avec l'équipe qui accède en NM3 (saison 2007-2008)
 
Quels sont tes meilleurs souvenirs en équipe jeunes?
Les titres évidement ça marque les esprits ! Le premier en minime région avait une saveur particulière car nous étions l'équipe la plus jeune du championnat et personne ne nous attendait là ! En cadets, on a raté de peu les titres, c'était frustrant mais on a eu la chance de faire un beau parcours en Coupe de France avec la réception de Cholet. La salle St-Hélier était pleine à craquer, c'était dingue !
Mais le plus important dans tout ça est que les gars avec qui j'ai partagé tout ça resteront mes amis de toujours.
 
Avec quel coach ta relation capitaine/coach a été la plus forte?
Ah c'est difficile à dire car j'ai eu la chance de connaitre des coachs d'exception avec chacun leurs particularités.
En jeune, Philippe Ravache, évidemment, une énergie et une volonté débordante, ils nous a appris à devenir de bons gars et ne jamais rien lâcher.
En seniors, Christophe Bouetel, une nouvelle approche du basket, un apport technique incroyable et il était exigent avec moi plus en tant que meneur de jeu que de capitaine d'ailleurs !
Je garde en tête des moments particuliers avec des coachs comme Alain Ledréan ou encore Alain Menez avec qui on a connu des années plus galères mais durant lesquelles cette relation était d'autant plus importante.
 
Tes 4 coéquipiers pour gagner un match important?
Quatre, c'est rude ! C'est à 10 qu'on gagne les matchs importants ;)
Allez, en essayant de mixer les générations avec lesquelles j'ai joué, je dirais Yann Lami et Clément Perrin Speights dans la raquette avec Erwan Guillet et Tony Richet en shooteurs fous !
 
william 2
William avec l'équipe PNM lors de la saison 1999-2000
 
Tes 4 coéquipiers pour faire la fête?
C'est peut-être bien ceux qui viendraient compléter les 4 de la question précédente... quoique ! Avec Alexis Kerdoncuff, Nicolas Bechu, Antoine Pioc, Thomas Coquantif et tant d'autres !
 
Ton co-capitaine?
J'aurais bien mis dans cette case de co-capitaine Ronan Hervé ! Toujours le bon niveau de recul sur les évènements, peu de déchets sur le terrain, le bon conseil au bon moment !
 
Ton meilleur coéquipier?
Pfff Joker ! Je ne sais pas c'est dur ! C'est un problème de définition je crois ! En compétence basket pur j'ai joué au côté de gars comme Fred Grifith, Nicolas Gadiou ou encore Clément qui me semblaient au dessus du lot ! Après si on prend l'aspect du coéquipier qui donne plus que ce qu'il a sur un terrain des gars comme Nicolas Gernigon, Thomas Coquantif ou encore Romain Kerdoncuff faisaient partie des meilleurs.
Et en dehors du terrain, Alexis Kerdoncuff, toujours à mes côtés, bien plus qu'un coéquipier.
 
william 4
William, champion RM2, lors de la saison 2006-2007
 
Ton raleur?
Ah Ah ! Y'a bataille entre Nicolas Bechu et Alexis Kerdoncuff je pense ! Quoique Clément était aussi pas mal en la matière !
 
Ton croqueur?
Je n'ai pas le souvenir d'avoir connu un véritable croqueur de ballon ! Allez je dirais peut-être Tony Richet qui avait parfois besoin de prendre plus de tirs mais en même temps il les mettait dedans !
 
Ton comique?
Trop de comiques autour de moi pendant toutes ces années ... Je me marre rien qu'à y penser ! J'ai une pensé particulière pour Renan Lecun qui n'était pas le dernier à faire rire la compagnie.
 
Ton "je ne lâche jamais rien"
Thomas Coquantif, parfois besogneux mais toujours à aller au charbon ! Hyper important dans un groupe !
 
Ton "toujours en retard"
Je crois que tout le monde sera d'accord avec moi pour nommer Nicolas Bechu :)
 
Ton "capitaine de soirée"

Si c'est celui qui ne boit pas pour ramener les copains ... Je ne crois pas en avoir connu ! Par contre, comme je le disais plus haut, j'ai bien été intégré au groupe senior à mes débuts et je remercie Yvan Galisson d'avoir tenu ce rôle bienveillant.

william cadets
William en équipe cadets région

Un conseil pour les capitaines des équipes RPA?
Un conseil de capitaine serait qu'il n'y pas de réussite sans groupe soudé et que certains coéquipiers ont parfois besoin de mots différents que ceux du coach pour comprendre ce qu'on attend d'eux et c'est là que le capitaine joue tout son rôle.

MERCI William!

 
Partagez cet article